Maréchal-ferrant

Le maréchal-ferrant est un artisan dont le métier consiste à ferrer les pieds des chevaux et autres équidés ainsi qu'à s'occuper de leur parage.



Catégories :

Cheval - Métier du métal - Métier de l'artisanat

Recherche sur Google Images :


Source image : napoleonbonaparte.wordpress.com
Cette image est un résultat de recherche de Google Image. Elle est peut-être réduite par rapport à l'originale et/ou protégée par des droits d'auteur.

Page(s) en rapport avec ce sujet :

  • Le premier objectif du maréchal-ferrant est de parer le pied du cheval de sorte que la troisième phalange soit parallèle au sol. LE PARAGE est par conséquent l'étape... (source : ap-marechalerie)
  • Le cheval aux pieds brûlés. Je reçois l'appel d'une dame de Guerchy. «Pouvez- vous venir ? Un maréchal ferrant est passé, le cheval est couché, ... (source : yonne-89)
  • Connaître les soins des pieds et savoir (en théorie et en pratique) comment... Maréchal ferrant est un métier particulièrement convoité qui connait un véritable succès... (source : studya)
Maréchal-ferrant

Maréchal-ferrant des Haras nationaux
Secteur (s) d'activité Artisanat

Le maréchal-ferrant est un artisan dont le métier consiste à ferrer les pieds des chevaux et autres équidés ainsi qu'à s'occuper de leur parage. Le ferrage des bovins de trait est actuellement rarement pratiqué. Il existe à peu près 1600 maréchaux-ferrants en France[1].

Métier vieux de plus de 3000 ans, le terme de maréchal provient de l'ancien français Marhskalk qui désignait un domestique qui soignait les chevaux. Le mot maréchal a ensuite pris deux sens différents : celui désignant l'artisan chargé de ferrer les chevaux et l'autre qui sert à désigner l'officier préposé aux soins des chevaux. Le mot maréchal-ferrant a été ensuite créé pour distinguer ces deux métiers.

Qualités requises

Maréchal-ferrant

Exercice du métier

Jadis, le propriétaire d'un cheval le menait au maréchal-ferrant. Actuellement, ce dernier se déplace sur le lieu du travail à accomplir et dispose de l'ensemble des outils nécessaires dans une camionnette : fers, four à gaz, seaux, licols, tabliers, marteaux et autres outils… Actuellement, le maréchal-ferrant ne forge plus lui-même les fers à cheval à l'exception notable de ceux de la Garde républicaine.

Un maréchal-ferrant peut exercer comme salarié ou comme artisan indépendant. Il gagne le plus souvent bien sa vie mais à condition de ne pas compter ses heures et son effort. Le métier est connu usant avec le temps à cause de la position inconfortable qu'il impose. Donc, la majorité des maréchaux-ferrants se reconvertissent après une vingtaine d'années de métier[2].

Icône de détail Articles détaillés : Ferrage (cheval) et Parage (cheval) .

Formation

En France, jusqu'en 1997, aucun diplôme n'était requis pour l'exercice du métier. Ce n'est plus le cas actuellement, il faut au moins le CAPA ou le BEPA activités hippiques, option maréchalerie. Voici entre autres comme centres de formation le Lycée paysager Marseilleveyre à Marseille, le Lycée professionnel de Mirande dans le Gers et l'Ecole nationale professionnelle du Haras du Pin dans l'Orne. Cette dernière permet aussi d'acquérir une formation complémentaire en orthopédie et chirurgie du pied, ouvrant accès à une profession recherchée. La formation d'origine au CAPA peut aussi se dérouler chez un maître artisan.

Le métier de maréchal-ferrant est de nouveau en essor pour accompagner l'augmentation du nombre de chevaux.

Outils

Mailloche, dégorgeoir, brochoir, tricoise, rape demi ronde, rénette, rape plate

Notes et références

  1. Lucier Mercier, «Maréchalerie le "savoir-fer"» dans Sports équestres, n° 21 (décembre 2007)
  2. Lucier Mercier, «L'âge du fer» dans Sports équestres, décembre 2007 (n° 21)

Voir aussi

Liens externes

Recherche sur Amazone (livres) :




Ce texte est issu de l'encyclopédie Wikipedia. Vous pouvez consulter sa version originale dans cette encyclopédie à l'adresse http://fr.wikipedia.org/wiki/Mar%C3%A9chal-ferrant.
Voir la liste des contributeurs.
La version présentée ici à été extraite depuis cette source le 24/03/2009.
Ce texte est disponible sous les termes de la licence de documentation libre GNU (GFDL).
La liste des définitions proposées en tête de page est une sélection parmi les résultats obtenus à l'aide de la commande "define:" de Google.
Cette page fait partie du projet Wikibis.
Accueil Recherche Aller au contenuDébut page
ContactContact ImprimerImprimer liens d'évitement et raccourcis clavierAccessibilité
Aller au menu